Rast Angela

BREF HISTORIQUE

Dans le cadre de la collaboration entre les différents espaces culturels, l’école musicale Ezzahra et le centre culturel Le Majestic ont organisé la version zéro du festival Rast Angela le 10 Avril 2016 ; Cet essai a duré une seule journée animée par les Garby’s et 3 autres groupes musicaux amateurs de Bizerte et 800 jeunes de la ville y ont assisté.

Rast Angela a été créé pour ouvrir les esprits à de nouveau genres musicaux. Le festival s’est inventé avec ses propres critères en se concentrant sur la musique alternative. Un festival qui se veut affranchi des contraintes imposées par les règles des festivals classiques.

Suite à la première édition, le public n’a pas cessé de réclamer une succession ce qui nous a encouragés à aller plus loin.

Pour la deuxième édition, le festival a été plus inventif et débordant de créativité même avec un budget assez limité de 60 mille dinars.

Deux scènes ont été mises à la disposition des amoureux de la musique, l’une d’elles située en plein centre-ville et l’autre celle du Centre Culturel Nord Le Majestic. D’autres petites scènes ont fait leurs apparitions dans les rues de la ville.

Les hôtels ont aussi fait partie de cette édition en accueillant des soirées musicales. Le festival a participé à la redynamisation économique de la ville, les restos, les cafés, les hôtels qui ont profité par le flot des visiteurs et des spectateurs aux alentours des scènes et ailleurs.

Durant les trois jours qu’a duré le festival, la musique a accompagné les spectateurs partout où ils étaient, matins, après-midis et soirs.

Parmi les groupes qui étaient présents, on trouve des groupes locaux et internationaux, tels que Garby’s, Yuma, Alphawin Populaire, Anamorphoses, Fahmi Riahi et Rebis.La deuxième édition du festival Rast Angela a suscité l’intérêt des médias et 30 articles ont été écrits sur le Festival.

TROISIEME EDITION

L’ETENDUE DU SUCCES ET POURQUOI CONTINUER

Si la première édition du festival a été un peu confidentielle et n’a pas dépassé la région, cela n’empêche pas le fait que les gens s’y sont intéressés et ont redemandé une seconde édition. Ce qui a été un mini festival d’une seule journée avec un spectacle de rue, un spectacle au Majestic et un after est passé à 2 journées avec 4 scènes et un plus grand nombre d’artistes dont certains internationaux. C’est ce qui nous pousse à continuer à nous améliorer, le fait que le public s’intéresse encore plus au festival et lui donne un potentiel pour être l’un des festivals les plus importants du pays.

VISION

Pour cette édition nous avons décidé de voir plus grand. Commençant par la durée du festival, cette année il va durer 5 jours du 26 au 30 Avril. Le budget a été augmenté et d’autres spectacles seront programmés. L’un des buts phares sera de Rast Angela sera de participer à l’activité économique de la ville. Ce festival sera un coup de pouce pour toute la ville qui passe en Avril par une saison morte économiquement. Pour cette édition, le festival va s’intéresser à une tranche sociale peu impliquée dans ce genre d’événements, les jeunes souffrants d’une déficience mentale. Ils feront partie intégrante d’un des spectacles.

AUDIENCE VISEE

Le festival vise en premier lieu le public de Bizerte qui est en manque de ce genre de manifestations culturelles. Mais nous visons aussi d’étendre notre influence sur tout le pays, un minimum de 400 personnes est attendu pour cette édition de Rast Angela ainsi que 150 étrangers.

ROLE SOCIALE

Le volet social et les responsabilités sociales ne sont pas oubliés dans le festival Rast Angela,c’est pour cela que des actions avec l’UTAIM (Union Tunisienne d’Aide aux Insuffisants Mentaux) seront organisés, tel qu’un concert co-organisé avec l’école Azzahra, l’un des organisateurs du festival.

ROLE TOURISTIQUE

Rast Angela est un festival hors saison touristique mais qui représente un poids touristique très important. Si la majeure partie des festivaliers provient de la région, nombreux sont aussi ceux qui profitent du festival pour visiter la région, s’y restaurer et y dormir.

-Les hôtels de la ville seront ravivés puisque c’est les lieux d’habitations vers lesquels les festivaliers vont se tourner.

-Le vieux port et les cafés aux alentours qui d’habitudes sont vides en Avril seront remplis encore une fois.

-Ras Angela deviendra un haut site touristique que les visiteurs vont vouloir voir.

Organisateurs

LE MAJESTIC

Le Majestic est une très ancienne salle de cinéma sise à Bizerte et qui a cessé d’être en activité en 2007 laissant la ville sans salle de cinéma ainsi dépourvue de vie. Cette disparition est due à l’avènement des antennes paraboliques et des sites de streaming. En Mai 2015, la récupération de la salle a eu lieu sur l’initiative de jeunes volontaires bizertins guidés par leurs passions, comptant sur eux-mêmes et avec des moyens très limités. L’ouverture de cette salle et la convertir en un centre culturel était au départ un objectif et qui s’est rapidement transformé en un rêve pour tous les habitants de la ville.

La salle était tellement abandonnée qu’on se croyait dans une décharge publique. C’était malheureux de voir une salle de cinéma qui existait depuis les années 50 dans un tel état de délabrement. C’est après 6 mois de chantier et malgré le manque de moyens que le rêve a devenu une réalité. Une scène plus grande a été bâtie, apte à recueillir tous les genres de spectacles.

jeunes qui ont participé à la rénovation de la salle ont réussi dans leurs défi en rendant la vie à la salle. Le majestic, comme tout espace culturel s’oriente vers toutes sortes d’Arts : Cinéma, musique… Mais ce n’est pas tout, cet espace s’apprête aussi à créer des ateliers dans plusieurs domaines artistiques comme la stop-motion, la danse, le théâtre, le slam, la photographie, ayant pour objectif de former les jeunes amateurs ainsi que de produire ses propres festivals tels que Rast Angela, Les Rencontres Théâtrales de Bizerte, Les Rencontres Méditerranéennes du Théâtre, DFC : Dorsal Frontal Cortex et Le Festival Of… Le Majestic accueille aussi des spectacles en première à Bizerte comme Bessem Youssef, les pièces Malédiction de Taoufik Jebali et Cauchemar de Mouna Noureddine. Ce sont des événements qui ont une grande influence sur la scène artistique et culturelle de Bizerte.

ECOLE AZZAHRA DE MUSIQUE

L’école de musique et d’arts Azzahra, sise au centre-ville de Bizerte, a été créée en 2008, dirigée par Mr Mohamed Lotfi Gharbi (Maitrisard de l’Institut Supérieur de Musique de Tunis et guitariste-chanteur-compositeur professionnel de renommée).L’école réunit des centaines d’élèves dans un cadre joyeux et prometteur et une ambiance conviviale.Sa vocation première est de favoriser l’apprentissage par la formation musicale et instrumentale.Son projet artistique met en valeur un enseignement basé sur la pratique individuelle et sur la pratique collective.

L’école est totalement impliquée dans la dynamique culturelle et artistique de la ville tel que dans la création d’un Festival de Musique nommé « Rast Angela » ou se sont produits des formations musicales issues de l’école, la visite personnelle de Mr le Ministre de la Culture ainsi que la participation de quelques-uns de ses élèves aux célèbres émissions-concours « The Voice Kids », « X Factor » et « Sofien Show ».L’école est un lieu de vie et de rencontres musicales qui offre un enseignement ludique adapté à chaque élève et un espace dédié à un esprit de groupe, elle offre une formation musicale et un encadrement de qualité afin de promouvoir la musique comme moyen d’enrichissement personnel.

LE COMITE DU FESTIVAL

Le festival de Rast Angela travaille avec une équipe d’exception qui est le noyau dur de ce festival. Tous les membres sont passionnés par ce qu’ils font et sans eux, un tel événement ne pourrait pas prendre place.

DIRECTEUR DU FESTIVAL : DHIA FELHI

Détendeur d’un master en informatique, Dhia Felhi a décidé de dévier de ses études et rouvrir la salle de cinéma « Le Majestic » en 2015 et la transformer en un centre culturel, c’est à travers cet espace qu’il co-organise le festival de Rast Angela et en est le directeur.

DIRECTEUR DU FESTIVAL : DHIA FELHI

Lotfi Gharbi est l’une des figures emblématiques de la musique à Tunis, il a fondé avec ses deux frères le fameux groupe « Les Garby’s ». Il est aussi le directeur de l’école de musique Azzahra et parmi les organisateurs du festival Rast Angela. La grande expérience de Lotfi dans le monde de la musique le rend un élément indispensable et un parfait consultant artistique pour un tel festival.